Motards et constructeurs s’accordent sur un manifeste commun Une première à l’échelon européen

Les principales organisations représentant les motards et l’industrie du motocycle (ACEM, FEMA, FIM) lancent un manifeste pour la moto à l’attention des dirigeants européens, en amont des élections européennes du 9 juin prochain.

Nous appelons les institutions européennes à intégrer activement le motocyclisme dans les priorités politiques pour le mandat 2024-2029 qui aura lieu aux prochaines élections européennes du 5 au 9 juin.

Le secteur du deux-roues motorisé contribue positivement à l’économie européenne, à l’inclusion sociale et à la cohésion territoriale avec environ 21,4 milliards d’euros du PIB européen et 389 000 emplois. L’Europe compte à elle seule près de 40 millions de motos, scooters, cyclomoteurs, tricycles et quadricycles qui constituent une alternative propre, efficace, pratique et agréable pour le transport des personnes et des marchandises dans les villes et les zones rurales.

Le motocyclisme s’inscrit pleinement dans la vision actuelle de l’Europe, qui place la qualité de vie de nos concitoyens au centre de ses préoccupations tout en promouvant un leadership industriel durable. Afin de tirer parti de tout le potentiel de notre secteur pour atteindre des objectifs aussi ambitieux, le manifeste actuel identifie cinq domaines stratégiques pour renforcer la coopération entre les autorités publiques, les utilisateurs et l’industrie du motocycle tout en soutenant les politiques de mobilité et de transport : la sécurité, l’environnement et la durabilité, la compétitivité, la R&D, le sport automobile et le tourisme.

En tant que partenaires de longue date du projet de l’Union européenne, l’ACEM, la FEMA et la FIM se réjouissent de poursuivre un dialogue et une coopération constructifs avec les nouveaux dirigeants politiques du Parlement européen, de la Commission et du Conseil.

Les représentants des trois organisations s’accordent sur l’étape importante que représente pour le secteur du motocycle le rassemblement de tous les acteurs au profit des citoyens européens.

Le manifeste pour la moto européenne

Côté français, cette initiative rencontre l’un des combats actuels de la FFMC contre l’imposition du contrôle technique des deux-roues motorisés. La FFMC va solliciter les candidats à l’élection européenne sur ce sujet mais aussi plus généralement sur la prise en compte de notre mode de transport et loisir préféré dans les aménagements routiers et les plans de déplacements.

Voir en ligne : Source : FEMA

P.-S.

La FFMC c’est nous tous !
Ensemble, nous serons plus forts :
adhérez à la FFMC !