Les rodéos urbains  : 16 ans d’impuissance ?

Depuis 2006 , l’Etat entend s’attaquer aux rodéos urbains en légiférant à tout va et en multipliant les sanctions dont seraient passibles leurs auteurs. Il ne réalise pas que ceux qui posent le plus de problèmes sont insensibles à ces sanctions puisque roulant le plus souvent sans permis, sur des motos parfois volées, ou non homologuées, sans assurance, et la plupart du temps sans équipement de protection adéquat.

Pour la FFMC, ces comportements à risques n’émanent pas de motards, mais de délinquants circulant à moto  : «  On renforce les sanctions, mais les contrevenants s’en foutent  !  ». Ce qui agace le plus la FFMC, c’est la manière dont ces faits sont relatés dans les médias et l’amalgame qui en résulte : «  lorsque ces rodéos se déroulent en voiture, la presse ne parle pas d’automobiliste, mais de chauffards  ». Lorsque les faits se déroulent à moto, c’est ’’haro sur le motard’’  : «  la presse parle de motards alors qu’il s’agit d’individus qui ne sont même pas titulaire du permis, roulent sur des motos non homologuées, sans équipement, sans assurance, ce ne sont pas des motards !  »

Rares sont ceux qui font le distingo entre motard et délinquant motorisé.

“Les forces de l’ordre ne s’y trompent pas et font la différence entre un zozo qui fait le con et un motard responsable. Mais l’assimilation de ces délinquants à des "motards" dans les médias nous met en colère.”

« Alors les motards ? toujours en colère ? »

La FFMC est amère face à ce phénomène croissant  : depuis 2006, elle constate que l’Etat pisse dans un violon en multipliant les réglementations et contraintes portant sur les véhicules et les conducteurs, mais sans s’attaquer au cœur du problème que ce soit par la prévention ou la répression. En effet, ces délinquants agissent en toute connaissance de la transgression, que bien souvent, ils revendiquent. Et les forces de l’ordre peinent à intervenir sur le terrain de crainte d’émeutes de cités “sensibles”.

Dans sa circulaire du 3 septembre 2018, Nicole Belloubet, garde des sceaux, insistait d’ailleurs sur la nuance à intégrer entre une action ponctuelle, une transgression délibérée ou un acte isolé [1].

De son côté, la FFMC ne reste pas les bras croisés. Elle développe depuis plus de 10 ans une démarche de sensibilisation à la sécurité routière en milieu scolaire, adaptée à la psychologie de l’adolescent, en formant les bénévoles de l’association à intervenir auprès d’un public adolescent sur la base de leur solide expérience de la route. Elle fait campagne contre le bruit excessif de certains. Elle prend ses responsabilités et invite l’Etat à faire de même.

Notes

[1Il est en revanche nécessaire que ces violations interviennent de façon répétée (comme par exemple le fait de ne pas respecter l’arrêt imposé par plusieurs feux rouges fixes de suite ou de circuler à plusieurs reprises sur le mauvais côté de la chaussée). Dans les cas les moins graves, notamment d’utilisation par une personne seule d’un cyclomoteur de faible cylindrée, des rappels à la loi avec obligation de stage de sensibilisation pourront s’avérer opportuns.

11 commentaires

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • C’est comme le scketch des Inconnus sur les chasseurs. Vous êtes tous pareils. Venez voir sur les routes de Frejus. Des vrais motards qui font du bruit non stop qui cassent la nature. Le bruit il n y a que ça que vous savez faire. Venez voir. Mettez de l ordre. Mais non cela ne vous intéresse pas de mettre de l ordre au sein de votre congrégation.

    • Eric Thiollier en réponse à mdp Permalien

      La fédération française des motards n’est pas une congrégation... Merci donc de ne pas mettre tout le monde dans le même panier. La FFMC quant à elle a toujours été très claire quand à sa position CONTRE le bruit excessif de certains... voir http://bruit.ffmc.fr pour plus de détails

  • bonjour
    la police doit pouvoir aller au contact de ces abrutis qui mettent en danger le citoyen
    Henri PESCAROLO, coureur de Formule 1 précisait que l’espace publique ne devait pas être un terrain de jeu
    la dangerosité est déjà suffisamment importante dans le comportement individuel de notre conduite
    pierrot

  • Christian Guichard Permalien

    Y en a marre,il faut que gouvernement bouge vite,sinon les manifestations vont commencer....

  • Bon, les choses bougent un peu ces derniers temps tout de même. Darmanain a même sorti quelques stats de grandes villes sur la part d’étrangers délinquants, bien au delà de leur proportion dans la population. Certes, ça fait pas plaisir à un black sans histoire d’être sur-contrôlé mais ceux qui sont objectifs et à qui des quidams défoncés demandent s’ils ont "du matos" à chaque coin de rue en raison de leur couleur sont conscients qu’il y a un léger problème quand même... et que forcément, cela a un effet sur ceux qui contrôlent.
    Espérons en tout cas que cela bouge, car pour le moment avec les mauvais chiffres de juillet je vois plutôt revenir les contrôles de vitesse aux heures de trajet travail... ce qui a l’avantage de cibler une population à priori (encore) solvable. Pas vraiment dans les cités. Il faut dire que les rodéos c’est plutôt au juillet qu’en août dans les cités et autour. Le mois d’août étant plus souvent celui passé au bled... Un hasard, forcément !

  • Le contrôle n’est pas passé. Il faut voir loin. Le gouvernement ne passe pas par la porte, il risque de passer par la fenêtre. Avec ces "rodéos" On va rentrer dans la tête de la population "moto égale danger". Une fois cette idée reçue ancrée, il sera plus facile de faire passer quelque chose. J’espère me tromper.
    Les rodéos ne sont pas nouveaux et maintenant étrangement, ça pique ?

  • Effectivement c’est jeunes merdeux des citées donne une bien mauvaise image de la moto.
    J’en ai aussi ras le bol comme vous de cette amalgame que fait la presse en disant motard !!!!
    Mais ce ne sont pas des motards…
    Ce sont des jeunes des citées qui se fichent de tout et défie les forces de l’ordre par ce biais.
    Défiler en bande sans permis ni assurance et sur des véhicules volés qui souvent sont des moto de cross ou des maxi scooter et mettre le bordel sur la voie publique à 10/15 voir plus.
    Je ne comprends pas pourquoi l’état contrôle depuis peu les motards aux bords des routes à cause de ce phénomène de rodéos sauvages.
    CE NE SONT PAS DES MOTARDS QUI FONT CELA !!!!
    Pas de permis pas d’équipement et encore moins d’assurance voir des fois pas de plaque d’immatriculation ou fausse plaque !!!!!!
    Est ce que nous les motards les vrais roulons comme cela non !!!
    Donc que l’état aille faire c’est contrôle au pied de la cité où mieux ?
    Vider les caves des citées de ses motos volé qui ne servent qu’à cela !!!
    Défier les forces de l’ordre et faire peur aux passants et s’approprier la route durant leur rodéo.
    Et à chaque fois que l’on en attrape un il a un casier plus long que son bras !!!! 🤷‍♂️😂😂😂🤦‍♂️
    Mais quand les tribunaux vont-ils enfin mettre des vrais peines de prisons à ses gens qui se fichent des lois voir tuent des gens sur leur passage en toute impunité !!!!
    Alors que dans leur pays d’origine mais vas y faire un rodéo à moto 😂😂 je te dis pas ce que tu vas prendre !!!! Voilà la grosse différence entre un pays qui ne veut pas du bazar et nous pays des droits de l’homme….
    A être trop laxiste voilà le résultat idem pour le type qui a tué au volant en étant bourré.
    Suppression du permis de conduire à vie !!!!
    Idem pour rodéo-Man qui à tué lors de son rodéo ont lui supprimé sont permis voiture à vie !!!!
    Trop d’émissions sont montrées dans les tribunaux ou les 3/4 des conducteurs pris en alcoolémie au volant sont des multirécidivistes…..
    Aller demander aux parents dont leur gosses c’est fait tuer sur la route ou un trottoir lors d’un rodéo ou à cause d’un ivrogne au volant si eux PARDONNE des faits pareils ?
    Leur vie marqué à jamais la petite sœur ou le petit frère qui ratera toutes ses études par la suite et ratera une partie de sa vie n’arrivant pas à oublier ce jour là ?
    Ce jour où tout a basculé à cause d’un imbécile sur une moto de cross à faire le pitre en ville etc…… Ras le bol de tout cette irrespect des règles qui tue des innocents sur nos routes.
    Que l’état fasse son travail, que nos juges soient plus ferme et que nos députés votent de nouvelles lois bien plus ferme par rapport à ses problème de notre société actuelle. Dans les années 70 les jeunes des cités eux prenaient leur mob et aller bosser le soucis ? Ils n’ont pas passé ce message à leur enfant qui sont livré à eux même dans la rue.

  • le soucis, est que cela fait 20 ans qu’ils ne luttent pas contre ce phénomène, c’est fini, ils ne peuvent plus l’endiguer, ou alors faudrait y mettre le paquet, et pas juste s’amuser a aller devant les écrans tv raconter du vent, mème ceux qui tuent en faisant ces rodéos ne risquent pas grand chose, sans assurance ,sans permis, cela me révolte et après on t’arrête parce que tu roules 5 km trop vite....lool

  • ✌️
    Le problème ne se réglera pas par de la prévention mais bien par un changement de doctrine.
    Ces délinquants ne font pas ça pour pratiquer un loisir mais bien pour défier l’état.
    Que nos dirigeants est le courage de nommer le problème et nous serons tous gagnant.
    Pour cela il faut aussi que la FFMC est le courage de nommer les maux s’en idéologie.
    Adishatz

  • C’est bien vrai, le distinguo n’est pas facile, et je n’y vois toujours pas plus clair à la lecture de ce post.
    Il faut dire qu’il y a tellement de délinquants motorisés (conduite dangereuse, nos respects des limites de vitesse y compris en ville, véhicules qui vrillent les oreilles tant en ville qu’en milieu rural…) parmi ceux qui seraient de « vrais motards »

  • Bonjour,
    Tout a fait d’accord avec vous.
    Il ne faut pas oublier que pas mal de jeunes normaux utilisent leur 50 pour se rendre aux lycée et se balader comme nous le faisions il y a bien longtemps avec nos mob.
    Cordialement,
    Bernard